Quel type d'allée choisir ?

Jeudi 11 juin 2020
allée maison

Que cela soit pour accéder à votre maison, à votre jardin ou à votre garage, les allées sont essentielles dans l’aménagement de votre espace extérieur. Pour relier un point à un autre, ou bien pour structurer l’espace, elles facilitent vos déplacements et contribuent à la valorisation de votre terrain.

Mais quel type d’allée choisir en fonction de votre surface ?

 

Allée en graviers

Le gravier est une option intéressante tant pour sa facilité de mise en œuvre que pour son moindre coût. De plus, il s’adapte à tous les types d’allées, que cela soit au niveau de la forme ou de la taille.

Qu’il soit roulé et arrondi ou anguleux, le gravier est un matériau résistant, antidérapant et perméable à l’eau.

En revanche, ce type d’allée nécessite de l'entretien. Ratissez une fois par an, arrachez les mauvaises herbes et, si nécessaire, pensez à ajouter du gravier tous les 3 ans.

 

Allée en pas japonais

Ligne de passage discrète, s'adaptent facilement à la forme du terrain, les pas doivent cependant être adaptés à une foulée standard et ainsi être larges et espacés d'environ 65 cm centre à centre. Ils ne nécessitent qu'une légère fondation.

Contrairement aux autres, ce type d’allée est adaptée uniquement à un passage humain.

 

Allée en pavés

Le pavage peut se faire pour toutes les surfaces, que cela soit pour une voie piétonne ou pour le passage de véhicules. La différence se fera au niveau de l’épaisseur des pavés : 6 cm d'épaisseur minimum pour une allée carrossable contre 4 cm pour une allée piétonne.

L'entretien des pavés n'est pas contraignant, et ils offrent une multitude de coloris et de motifs de pavage.

 

Le pavé en béton

Le pavé en béton peut être autobloquant (ne nécessitent pas de joints), classique ou moulé.

Les pavés autobloquants et classiques sont des modèles dits « carrossables », c’est-à-dire qu’ils sont adaptés au passage de véhicules, contrairement aux pavés en béton moulé qui conviennent aux allées piétonnes.

Le pavé autobloquant et le pavé en béton sont faciles à poser, tandis que le pavé classique nécessite une expertise professionnelle.

 

Le pavé en pierre naturelle

Le pavé en pierre naturelle est souvent constitué de granit, de grès ou de calcaire.

Ces trois matériaux ont différents avantages : robustesse, élégance, large choix de teintes, excellent rapport qualité prix, etc.

 

Le pavé en pierre reconstituée

L’avantage de ce type de pavé est qu’il imite très bien le pavé en pierres naturelles mais à un prix plus accessible.

Il trouve sa place dans tous les extérieurs, en revanche il faut éviter le pavage près d’un point d’eau.

 

Allée en dalles

Les dalles extérieures se déclinent en différents styles pour répondre à tous les besoins. On retrouve d’ailleurs les mêmes matériaux que pour les pavés.

 

Les dalles en béton

En fonction de son épaisseur et de sa résistance, le revêtement en dalles de béton permet plusieurs types de pose et donne ainsi des rendus visuels variés. Il peut avoir de nombreux aspects et se décliner en des teintes colorées, très claires ou très foncées, qui changent de son gris emblématique.

De plus, ce choix de dalle permet un entretien facile.

 

Les dalles en pierre naturelle

Marbre, granit, calcaire, ou de façon plus rare, travertin ou quartzite, ces dalles en pierre naturelle accorde un certain esthétisme à votre réalisation grâce à son côté authentique.

Il est important de les protéger après la pose si elles ne sont pas traitées, du fait de leur grande porosité qui les rend fragiles et sensibles au gel.

 

Les dalles en pierre reconstituée

Composée de pierres naturelles et de liant, la pierre reconstituée est moulée, ce qui lui confère un large choix de coloris et une plus grande résistance au gel, contrairement à la pierre naturelle.

 

La différence entre le pavage et le dallage

Par sa nature, le pavé est adapté aux allées de forts passages et accueillant des charges lourdes, ainsi il est recommandé pour des allées carrossables. Enfoncés profondément dans le sol, il est en effet plus épais et plus robuste que la dalle qui nécessité une préparation plus soigneuse pour éviter que le dallage ne cède.

La dalle peut cependant être plus large et est favorisée d’un point de vue esthétique du fait qu’elle se veut plus moderne.

Les deux ont néanmoins des points communs comme les matériaux dans lesquels on peut les trouver, et le fait qu’ils nécessitent un jointoiement.

 

Le joint de dallage extérieur

Lors de la réalisation du pavage ou du dallage de votre surface, la pose de joint est la dernière étape.

En comblant les espaces entre les dalles ou les pavés, le joint assure leur stabilité face aux variations du sol ou des alternances de sécheresse, d’humidité, de gel, etc. Il leur permet ainsi de s’ajuster les uns aux autres.

Le joint de dallage a également un rôle esthétique au travers de la mise en harmonie de l’allée.

 

Comment réaliser un jointoiement ?

La pose d’un joint se fait 1 à 3 jours après le dallage ou le pavage de l’allée. Son épaisseur est comprise entre 2 et 4 mm pour les pavés et 4 à 6 mm pour les dalles.

Par la suite, il faut humidifier avec modération les joints, et les regarnir s’ils se tassent sous l’effet de l’humidité.

A l’issue de la pose, il faut effectuer différents contrôles : de nivellement, de planimétrie et visuel.

Par ailleurs, une cohérence entre le lit de pose et le type de joints doit être respecté.

Il existe 4 types de joint de dallage extérieur :

  • Le joint en sable classique
  • Le joint en sable polymère
  • Le joint en résine époxy
  • Le joint au mortier

 

Le mortier de jointoiement

Utilisé comme enduit ou élément de liaison, le mortier est un matériau proche du béton dans sa composition. Cependant, le béton est un matériau fabriqué à partir d’un mélange de plusieurs constituants : eau, sable, graviers et ciment, tandis que le mortier n’est pas composé de graviers.

Le mortier de jointoiement est ainsi obtenu grâce au mélange de ciment et de différents agrégats comme le sable. La composition de ce joint est spécifique en fonction de la zone d'application mais peut être utilisé pour un pavage ou un dallage.

Romex propose ainsi des mortiers de jointoiement adaptés à la réalisation d’une allée extérieure avec une perméabilité forte, que cela soit pour supporter le passage d’une charge humaine (Rompox Easy) ou d’un véhicule (Rompox Drain Plus).

Utilisez notre outil de calcul de quantités de mortier nécessaires pour votre projet !

Logo Romex France - Accueil
 - 
Site conçu par GDA agence communication batiment