Qu’est-ce que le mortier ?

Mardi 2 juillet 2019
Rue pavée avec trafic routier réalisée avec du mortier de jointoiement

Qu’est-ce que le mortier de jointoiement ?

Le mortier de jointoiement est un mélange de sable et de ciment utilisé le plus souvent pour faire les joints entre les unités de revêtement (pavés, briques, pierres, etc.) lors de la construction de murs en briques ou en blocs.

Quelle est la différence entre le mortier et le ciment ?

Alors que le ciment est certainement l’un des produits de construction les plus utilisés au monde, le mortier l’est presque tout autant.

Le mortier de jointoiement est conçu pour être durable, mais sa durabilité est assez faible comparée au béton et il n’est jamais utilisé en applications épaisses.

Il est beaucoup plus crémeux et plus pratique que le béton.

Si vous jouez au tennis, considérez le béton comme votre service le plus puissant lorsque vous frappez la balle en direction de votre adversaire afin qu'il ne puisse pas retourner le service.

Dans cette image, le mortier est comme un lob doucement placé près du filet qui obligera votre adversaire à se pencher dans le mauvais sens sans aucune chance de renvoyer la balle. Les deux permettent d'obtenir le résultat souhaité en vous faisant gagner un point.

Comment mélanger le mortier

Le mortier de jointoiement peut être fabriqué de deux manières.

La méthode la plus ancienne consiste à prendre du ciment, à ajouter de la chaux hydratée et à le mélanger avec du sable fin. La méthode la plus récente consiste à utiliser du ciment et du sable fin. Le ciment est un matériau fabriqué par la plupart des sociétés de ciment où elles le mélangent à la chaux ou à d'autres ingrédients conçus pour produire une teneur élevée en air dans un four. Les résultats sont les mêmes. Si vous allez en magasin et achetez un sac de mortier, vous ne saurez pas quelle méthode a été utilisée pour fabriquer le ciment.

Pourquoi le mortier n'est-il pas aussi solide que le béton ?

Pourquoi ne pas rendre le mortier aussi fort que le béton ?

Lorsque vous construisez un mur, vous avez besoin que la brique ou le matériau utilisé pour votre mur soit la partie la plus forte.

Lorsque le mur se déplacera, ce qui arrive forcément au fil des années, la partie la plus faible va se briser. Si les matériaux que vous avez choisis devaient se briser, la seule solution consisterait à construire un nouveau mur.

Si le mortier de jointoiement s'effrite, à condition de ne pas le laisser à l’abandon pendant des années, il vous suffit de reboucher le mur là où le mortier s’est effrité. C'est une solution plus simple et moins coûteuse.

De nombreux murs sont exposés à la pluie et à l'eau. En hiver, beaucoup se trouvent dans des zones où les températures descendent souvent en dessous de zéro. Le mortier contient une certaine quantité d'eau et lorsque l'eau gèle, elle prend plus de place qu'à l'état liquide. Cela signifie que le mortier de jointoiement va se gonfler et craquer tout ce qui le touche. En mettant intentionnellement de minuscules bulles d'air dans le mortier, la glace aura un endroit où aller quand elle se dilatera, et ce sans causer de dommages.

Quel type de mortier dois-je utiliser ?

Le type de mortier à utiliser est différent suivant où que vous l'utilisiez pour un mur ou une terrasse, pour des pavés en béton ou de la pierre naturelle, si la surface doit supporter des piétons ou également des voitures et poids lourds. Le joint pour pavé choisi dépendra aussi de la profondeur dont vous avez besoin, de sa résistance… Posez-vous quelques questions et établissez la liste de vos besoins.

Pour vous aider, vous pouvez consulter notre tableau comparatif des différents mortiers.

Besoin de mortier de jointoiement ? N’hésitez pas à contacter nos experts pour connaître nos différentes solutions.

Besoin de mortier de jointoiement ? N’hésitez pas à contacter nos experts pour connaître nos différentes solutions.

Logo Romex France - Accueil
 - 
Site conçu par GDA agence communication batiment