Les revêtements modulaires pour aménagements piétons

Mercredi 30 juin 2021
dalles en béton

Les aménagements piétons sont au cœur des sujets d’urbanisme et d’accessibilité pour les différentes municipalités françaises. Chaque habitant qui se déplace au sein d’une commune, pour aller d’un point A à un point B en traversant l’espace public, est en droit d’attendre que les infrastructures mises en place soient adaptées, attractives et sécurisantes.

Pour ce qui est de l’aménagement piéton, il existe plusieurs types de revêtements adaptés et, notamment, les revêtements modulaires qui comprennent les pavés et dalles en béton.

 

Qu’est-ce qu’un revêtement modulaire ?

Un revêtement modulaire est une catégorie de revêtement de sol utilisée par les collectivités dans leurs projets d’aménagement urbain.

Il se caractérise par différents types revêtements modulables (d’où son nom) : pavés en béton, pavés en pierre naturelle, dalles en béton.

Les pavés et dalles qui caractérisent le revêtement modulaire sont reliés entre eux par des joints en mortier de scellement, mais peuvent tout à fait être démontés et remis en place en cas de travaux.

Ces derniers sont aussi particulièrement appréciés pour les zones piétonnes du fait de leurs nombreux coloris et formats.

 

Les différents revêtements modulaires pour piétons

Comme nous l’avons évoqué précédemment, il existe aujourd’hui plusieurs types de revêtements, qui doivent tous être posés avec du mortier de jointoiement.

Les joints de pavés adéquats diffèrent selon le type de charge, mais pour des allées piétonnes, nous vous conseillons notre mortier pour pavés : Rompox Easy.

Découvrez ci-dessous les revêtements modulaires existants.

Les pavés en béton

Ces derniers sont très appréciés pour les aménagements pour piétons. En effet, du fait de leurs différents formats et coloris, les pavés en béton sont particulièrement intéressants pour la démarcation des zones piétonnes (accentuée par les coloris des joints pour pavés).

Les pavés en béton doivent être posés sur une base constituée d’une fondation et d’une surcouche. La pose de pavés doit être finalisée par l’utilisation de joints de pavés pour solidifier la globalité de la structure du revêtement.

Le choix des éléments (pavés, fondation, mortier de scellement) doit être fait en fonction de la charge de trafic, c’est-à-dire, selon la typologie de l’usager : piéton, voitures, camions.

Dans le cas d’aménagements piétons, c’est-à-dire de trottoirs ou d’allées principalement, nous privilégierons un mortier de jointoiement prévu pour supporter moins de 2,5T.

 

Les dalles en béton

Tout comme les pavés en béton, les dalles sont également très utilisées pour les aménagements urbains, à la fois pour leurs différents formats, mais aussi pour leurs épaisseurs.

La faible épaisseur des dalles en béton différencie ces dernières avec les pavés. En effet, là où les pavés peuvent être utilisés pour des zones piétonnes hybrides (où des voitures peuvent également circuler), les dalles en béton sont uniquement conseillées pour des zones piétonnes exclusives.

À l’instar des pavés, les dalles nécessitent une base ou couche de pose préalable sous forme de sable de jointoiement. Comme pour les pavés en béton, la largeur des joints ne doit pas dépasser les 3cm.

 

Les pavés en pierre naturelle

Ces pavés sont le revêtement de sol de nombreux trottoirs et allées pour piétons, car ils peuvent être réutilisés dans le temps.

On retrouve les pavés en pierre naturelle sous deux formes : les pavés mosaïques et platines. Ici, uniquement la forme et les dimensions des pavés diffèrent, ce qui permet de varier les dispositions au sol.

 

Les dalles en pierre naturelle

Plus grandes que les pavés, les dalles en pierre naturelle sont carrées ou rectangulaires et peuvent couvrir de larges espaces.

Comme pour les dalles et pavés en béton, les dalles en pierre naturelles bénéficient d’un large panel de coloris, offert par les différentes roches disponibles.

À l’instar des pavés en pierre naturelle, un revêtement en dalles rocheuses se caractérise par une fondation adéquate, une couche spécifique (souvent en sable ou en ciment) et d’un mortier de scellement.

La spécificité de la pose pour des pavés ou dalles en pierre naturelle réside dans le bon mix entre la couche de pose et le mortier de jointoiement.

En effet, si la couche de pose est souple, vous devez obligatoirement choisir un mortier de scellement souple et vice versa.

Par exemple, en cas de couche de pose en sable, il est impératif de se munir de sable de jointoiement. Si votre sous-couche est en ciment, vous devrez utiliser du mortier de ciment.

Logo Romex France - Accueil
 - 
Site conçu par GDA agence communication batiment